L'avenir du site de la Clinique du Tonkin

Plus d'informations
il y a 3 ans 2 semaines #74 par rcancelier
L'avenir du site de la Clinique du Tonkin a été créé par rcancelier
Bonjour à tous.

Comme vous devez le savoir sûrement, la clinique du Tonkin va bientôt transférer ses services vers le nouveau pôle médical de Villeurbanne.

Afin de pouvoir être tenu.e.s informé.e.s des avancées de ce projet, je vous propose de regrouper les différents articles de presse concernant l'avenir du site dans ce sujet.

Cordialement.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 3 ans 2 semaines #75 par rcancelier
Réponse de rcancelier sur le sujet L'avenir du site de la Clinique du Tonkin
Source : Viva n°318 d'octobre 2018

L'avenir du site de la clinique du Tonkin se dessine.

La clinique du Tonkin s'installera au Médipôle, début 2019, date d'ouverture annoncée du futur équipement hospitalier, en construction dans le quartier des Brosses.
Le promoteur immobilier Icade a racheté le terrain et un projet privé est en cours d'élaboration sur le tènement de 8 000 m² libéré.
A ce stage, la programmation n'est pas encore déterminée mais elle sera largement dédiée à des activités économiques.
A suivre.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: jczanoni

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 3 ans 2 semaines #76 par rcancelier
Réponse de rcancelier sur le sujet L'avenir du site de la Clinique du Tonkin
Que va-t-il se passer à Villeurbanne après le départ de la clinique du Tonkin vers le Médipôle ?

Le promoteur immobilier Icade travaille au projet à vocation économique qui devrait remplacer l'ilot de l'établissement de santé. Ce dernier va déménager au Médipole, aux Brosses, en 2019.

S’il est à Villeurbanne un coeur de quartier qui va changer dans les prochaines années, c'est bien le Tonkin. Le déménagement annoncé, et préparé, de la clinique vers le Médipole sera effectif dans quelques mois. La transformation de la clinique étant très technique et trop coûteuse, le bâtiment actuel va être démoli, sous-sol compris. Et on en sait plus sur l'avenir du tènement de 8 000 m² ainsi libéré par le groupe Capio.

Une vocation économique plus que résidentielle.

Racheté par l'opérateur immobilier Icade, il accueillera un projet mixte dont la livraison pourrait intervenir mi 2021- 2022. A ce stade, encore sur le papier, l’opérateur travaille à l'exécution d'environ 18 400 m² de locaux d'activités dont 1 000 m2 dévolus à un nouvel équipement sportif du côté du groupe scolaire Louis- Armand, qui sera lui, municipal. Le futur tènement sera occupé d'abord et avant tout, par des activités économiques. Il est toutefois envisagé de réaliser quelques logements sur une partie nord de la parcelle Rue Phélypeaux, un immeuble (en R + 5) pourrait être construit.

En lieu et place de la clinique du Tonkin, le promoteur immobilier Icade travaille à un futur « programme multifonctionnel. Comprenez un ensemble de bureaux et de commerces et quelques logements.

Un espace vert entre la rue et l'école

En coeur d’îlot, une traversée "verte" sur 2 000 m² est annoncée. Il est question de jardins paysagers, « d'une petite ferme urbaine à développer »… Dans sa réflexion, Icade imagine également « de la végétation complémentaire » et un « jardin suspendu », soit un toit végétalisé sur le bâtiment dédié au futur équipement sportif public. «Les volumes des programmes déployés le long des rues existantes se feront selon les besoins et les usages », explique aussi Laurent Doyat, directeur régional tertiaire chez Icade. Dans cet esprit, pourquoi ne pas envisager une offre de type hôtelier. En clair, adjoindre à l'offre de co-working (espace de travail partagé en vogue, une possibilité de "co-living" (espace de vie partagé)sur une partie du futur meuble en R+7, à l'angle de l'allée du Lys-Orangé et de la rue du Tonkin. Pour l'heure, l'opérateur refuse de s'avancer. Il est encore trop tôt. « On ne détaille pas qui va être là ou là. Nous travaillons sur des volumes creux. Qui? Quoi? Combien? Ce sera plus tard. On sait seulement que les usages évoluent. Nous demandons de l'activité. Un quartier vivant et mixte dans ses usages. C'est ensuite le choix d'Icade, qui va commercialiser, que d'aller vers une offre de services tournée vers les utilisateurs du futur îlot », complète Richard Llung, adjoint au maire en charge de l'urbanisme. Pourquoi pas alors en pied des bureaux, restaurants, salle de sport, brasserie..
Emilie CHAUMET.

Le Progrès 7 Mai 2018

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Propulsé par Kunena